Conjonctures de l’Afrique centrale 2023 – appel à contributions

Conjonctures de l’Afrique centrale est la publication annuelle

  • de l’Institut de politique du développement (IOB), à travers son Centre pour l’Afrique des Grands Lacs (GLAC), de l’Université d’Anvers, 
  • de l’Université catholique de Louvain (UCL), 
  • du Centre belge de référence pour l’expertise sur l’Afrique centrale (CRE-AC asbl) 
  • et du Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC). 

Publiée dans la collection « Cahiers Africains » du MRAC par L’Harmattan (Paris), chaque édition est gérée par une équipe d’éditeurs de l’IOB, de l’UCL et du CRE-AC. Cette année l’équipe est composée de Benjamin Chemouni (UCL), Astrid Jamar (IOB), Lucien Ramazani Kalyongo (UCL), et Denis Augustin Samnick (IOB).

Nous lançons l’appel à contributions pour Conjonctures de l’Afrique centrale 2023.

Les résumés de maximum 400 mots  (en français ou en anglais) doivent être soumis par le lien suivant avant le 1 mai 2022 : https://bit.ly/conjonctures-2022 .

Ce résumé propose brièvement les points clés du texte et sa pertinence par rapport aux évolutions contemporaines de l’Afrique centrale. Au cas où l’argumentation de la contribution repose sur des recherches empiriques, le résumé en précise brièvement la démarche méthodologique.

Conjonctures de l’Afrique centrale dispose d’un système de bourses de recherche pour des chercheurs de nationalité congolaise, burundaise, rwandaise, ougandaise, résidant en Afrique.